Shadow Cloud Gaming

Shadow est un service de cloud gaming qui offre au joueur la possibilité de gérer un véritable PC à distance. Notre avis général est qu’il s’agit d’un cloud gaming de qualité, qui parvient à satisfaire ses promesses en offrant une expérience de jeu de bonne qualité et une liberté supérieure à la plupart de ses concurrents.

Qu’est-ce que le cloud gaming ?

Sans rentrer dans le détail (consultez notre article sur le cloud gaming pour cela), le cloud gaming permet de jouer sur un appareil quelconque (ordinateur, smartphone, TV connectée, tablette) à un jeu qui est en réalité exécuté depuis un serveur distant (depuis le cloud). C’est une opportunité que l’on doit notamment à la qualité des connexions Internet que nous possédons aujourd’hui.

Blade, Shadow et OVH

Blade est l’entreprise française qui a fondé le cloud gaming Shadow en 2015. Aujourd’hui racheté par OVH, le géant français du cloud computing, Shadow a évolué et vise clairement à élargir son offre de cloud computing au-delà du cloud gaming.

Les dernières années ont permis à Shadow de devenir LE cloud gaming français et un des concurrents principaux du cloud gaming mondial.

Le cloud gaming avec Shadow

Le principe de fonctionnement de Shadow va un peu plus loin que le cloud gaming. Il s’agit de proposer à l’utilisateur un PC dématérialisé, dans le cloud, qui pourra être contrôlé selon son bon vouloir.

Un PC dans le cloud

Lorsque vous vous connectez à Shadow depuis l’application Shadow, c’est un PC complet que vous prenez en main. Vous pouvez l’utiliser comme bon vous semble ou presque (voir plus bas pour les restrictions).

C’est une différence majeure par rapport à d’autres services de cloud gaming tels que Vortex (voir le comparatif Shadow Vs Vortex).

La puissance de ce PC dans le cloud ainsi que les technologies développées par Blade Shadow sont dédiées à faire tourner des jeux demandeurs en ressources. Équipée d’un équivalent de carte graphique GeForce GTX 1080 et de 12 Go de RAM, c’est bien l’expérience de jeu qui est l’objectif principal de Shadow.

En effet, en vous connectant à votre compte Shadow depuis une application, vous prendrez le contrôle d’un ordinateur PC complet et puissant.

Plus que du cloud gaming

Comme nous le disions, Shadow vous donne accès à un ordinateur sur lequel est installé Windows 10.

En plus de jouer aux jeux de votre choix, vous pouvez y installer tous les logiciels que vous souhaitez et l’utiliser comme votre propre ordinateur.

La puissance de cette machine dématérialisée permet de faire tourner des logiciels particulièrement gourmands. C’est très utile pour ceux qui pratiquent la modélisation ou l’animation 3D, le montage vidéo, le graphisme, etc.

Le fait que ces logiciels s’exécutent dans le cloud nous permet de les utiliser naturellement depuis un ordinateur portable, une tablette, ou simplement depuis un ordinateur pas suffisamment puissant.

Sur le plan du streaming, Shadow est d’excellente facture : pour qui a une connexion internet fiable et rapide, la latence est très faible, et permet de jouer ou de travailler sur son ordinateur sans accrocs, voire en oubliant qu’il ne s’agit pas d’une machine locale (dans notre cas, le test a été effectué depuis le Sud de la France, avec un ordinateur Shadow installé dans le datacenter de Paris).

Les restrictions d’utilisation

D’après Shadow, l’utilisation de votre ordinateur Shadow n’a pas beaucoup de limites.

Concrètement, les seuls usages interdits sont ceux susceptibles de mettre à mal le fonctionnement de Shadow ou son matériel :

  • Arrêter ou manipuler les programmes de Blade Shadow qui tournent en tâche de fond pour faire fonctionner tout le service de cloud gaming.
  • Overclocker votre PC Shadow ou m le BIOS de la machine.
  • Le minage de cryptomonnaies est strictement interdit, car il détériore rapidement le matériel et entraîne une trop grande consommation d’électricité.

Qu’en est-il du téléchargement ?

Le téléchargement (par torrents notamment) n’est pas interdit sur Shadow. En revanche, les conditions d’utilisation du service de cloud gaming font naturellement que ces téléchargements doivent respecter la loi française.

Shadow surveille-t-il ses utilisateurs ?

D’après Shadow, la réponse est non. L’activité sur les PC Shadow n’est pas surveillée. En revanche, le matériel est pour détecter d’éventuelles anomalies (surchauffes, pannes, etc.).

Comment utiliser son matériel sur Shadow ?

L’application Shadow s’occupe de la communication entre le périphérique utilisé pour exécuter l’application Shadow (donc le périphérique que vous avez entre les mains) et la machine dématérialisée dans le cloud (le PC Shadow).

Cette communication est gérée de manière à vous permettre d’utiliser vos périphériques USB sur le PC Shadow. Par exemple, toutes les manettes testées étaient bien reconnues et fonctionnelles lors de nos tests. Même brancher un disque dur externe USB fonctionne de cette manière (mais les données sont bien sûr transférées par Internet, le temps de transfert ne disparaît pas).

Gestion des données sur le cloud gaming de Shadow

Le service de Shadow intègre un espace de stockage de 256 Go à gérer (pour installer jeux, logiciels, stocker les sauvegardes, etc.).

Comment transférer ses données sur Shadow ?

Bien sûr, la question du transfert de données sur ou depuis la machine Shadow se pose. Comment envoyer ses données sur le PC Shadow ? Et comment rapatrier des données depuis votre machine Shadow vers votre ordinateur physique ?

En réalité, le processus est très simple, vous pouvez le réaliser principalement de deux manières :

  • Comme nous le disions plus haut, si vous branchez un disque dur externe (ou une clé USB) sur votre machine physique, alors il sera reconnu comme si vous l’aviez branché directement sur votre PC Shadow. Vous pourrez donc faire le transfert très simplement de cette manière.
  • Une autre méthode parfois encore plus pratique est d’utiliser un espace de stockage en ligne, comme pCloud ou Sync.com. Vous pouvez ainsi facilement mettre en place un dossier synchronisé entre votre PC Shadow et un autre appareil.

Que deviennent les données après l’arrêt de l’abonnement ?

Une fois votre abonnement terminé, vous avez 30 jours pour récupérer vos données avant que l’espace de stockage soit définitivement supprimé.

Attention : Si vous êtes encore dans votre période d’essai (à 29,95 € pendant 30 jours) et que vous décidez de l’interrompre, alors vos données sont immédiatement supprimées. Vous n’aurez dans ce cas pas la possibilité de les récupérer pendant 30 jours comme pour les comptes « confirmés ».

Jouer sur le cloud gaming de Shadow

Offrir une expérience de jeu est l’objectif principal de Shadow, malgré les autres usage possibles.

Une des difficulté majeures pour les services de cloud gaming est l’apparition de latence. Shadow a mis en place toute une série de méthodologies pour réduire celles-ci, en travaillant sur l’encodage des images des jeux qui sont envoyées des serveurs de Shadow vers votre machine locale.

L’expérience de jeu obtenue est la plupart du temps très fluide. Par moment cependant, de courtes interruptions peuvent apparaître. L’impact de celles-ci dépendent bien sûr du type de jeu : une latence sera plus gênante sur un jeu aux contrôles qui demandent beaucoup de réactivité.

La stabilité de votre connexion sera très importante aussi dans la qualité de l’expérience. Bien que Shadow conseille une connexion à partir de 15 Mb par secondes (soit 1,8 Mo par seconde), un meilleur débit et une meilleure qualité de connexion rendent l’expérience de jeu bien plus agréable.

Quels jeux sur le cloud gaming de Shadow ?

Sur Shadow, l’utilisateur jouera aux jeux qu’il voudra, tout simplement. Puisque c’est un PC complet que Shadow met entre nos mains, rien n’empêche d’y installer tous les jeux compatibles avec un PC puissant équipé de Windows 10, c’est-à-dire à peu près tous les jeux imaginables.

Vous pouvez par exemple sans problème installer les jeux de vos bibliothèques Steam, EpicGameStore, GOG, ou dont vous possédez tout simplement les fichiers d’installation.

Un avantage incontestable de liberté que laisse Shadow dans la gestion du PC à distance, est que vous gérer vos jeux comme bon vous semble. Mises à jour, mods, DLC, plugins, … Le fonctionnement de Shadow nous laisse administrer tout cela à la perfection et sans limite.

Quels appareils pour lancer Shadow et son cloud gaming ?

Shadow a vu large en terms de compatibilité. Des applications Shadow ont été développées pour les principales plateformes existantes.

Pour les ordinateurs, Shadow est compatible avec :

  • Windows,
  • MacOS,
  • Linux (Ubuntu).

En ce qui concerne les appareils mobiles, des applications mobiles existent pour smartphones et tablettes (ou encore pour les TV équipées d’Android) :

  • Android 5.0 et ultérieur, ou Android TV,
  • iOS, iPadOS ou tvOS 11.0 et ultérieur.

Caractéristiques techniques

  • Côté carte graphique, c’est du matériel NVidia, équivalent à une carte GeForce GTX 1080.
  • Processeur Intel Xeon.
  • 12 Go de mémoire RAM.
  • 256 Go d’espace de stockage (il est possible de rajouter du stockage en plus, jusqu’à 2 To supplémentaires)
  • Windows 10 (Shadow dit travailler à la possibilité de laisser l’utilisateur installer Linux à la place de Windows, mais ce n’est pas encore le cas).

Plus le temps passe, et plus cette configuration fait partie du milieu de gamme plutôt que du haut de gamme (par exemple, on apprécierait d’avoir des cartes graphiques RTX pour profiter des dernières avancées sur le plan graphique, ou des processeurs plus puissants). On espère donc que Shadow mettra rapidement à jour son matériel. Cependant, les performances restent encore tout à fait appréciables, et la plupart des jeux même récents pourront être joués sans problème, avec une très bonne qualité graphique.

Les datacenters

Shadow gère 6 centres de données pour exécuter les jeux et autres logiciels. Ces datacenters sont situés en Europe (Paris et Amsterdam) et aux Etats-Unis (Chicago, Dallas, New York et Santa Clara). Avoir un centre de données à Paris est une très bonne nouvelle pour les joueurs français qui pourront profiter de cette proximité.

La carte des datacenters de Shadow pour le cloud gaming.
La carte des centres de calculs de Shadow pour le cloud gaming : deux en Europe et quatre aux Etats-Unis.

Les tarifs de Shadow

Shadow propose son service de cloud gaming sous la forme d’un abonnement payé mensuellement, sans engagement.

Depuis le rachat par OVH, l’offre a évolué et le tarif mensuel a grandement augmenté pour atteindre un prix de 29,99€ par mois pour une formule unique (auparavant, plusieurs formules à des prix variables co-existaient).

Les anciens qui avaient droit à un tarif bien plus bas en 2020 trouveront sans doute le service actuel cher. Mais pour beaucoup, avoir accès à une machine aussi puissante pour une trentaine d’euros par mois reste très accessible et raisonnable. En effet, cela pourrait éviter d’acheter un nouvel ordinateur coûteux, équipé pour le jeu.

Astuce. Shadow applique un principe de parrainage qui permet en partageant votre code parrain, d’économiser sur votre facture, à raison d’un euro de moins par utilisateur parrainé. Le parrainé, lui, aura une réduction de 5€ sur sa 1ère facture. Si vous avez des amis prêts à passer le pas, cela peut être un bon moyen de réduire la facture mensuelle tant que leur abonnement reste actif.

Tarifs de Shadow à l'inscription
Tarifs de Shadow à l’inscription

Comment obtenir son abonnement Shadow

Pour créer et obtenir son PC dans le cloud Shadow, la procédure est des plus simples et Shadow assure actuellement qu’il faudra moins de 3 heures pour obtenir votre accès. C’est très rapide comparé aux longs mois qu’il fallait attendre il y a encore un an.

Le lien suivant mène à l’inscription (il contient un code promo pour économiser 5€ sur la 1ère facture).

L’inscription en elle-même est extrêmement simple : il s’agira de donner des informations classiques (nom, prénom, et informations de contact) puis de valider la création du compte et de l’abonnement. Le paiement peut se faire par carte bancaire ou virement SEPA.

Accueil de Shadow
Inscription sur Shadow
Le formulaire d’inscription sur Shadow

Notre avis sur le cloud gaming Shadow

Shadow est un très bon service de cloud gaming qui pourrait satisfaire la plupart de ceux qui possèdent de bonnes conditions de connexion. La fibre n’est pas indispensable pour profiter de Shadow, mais une connexion fiable et stable sera préférable (Shadow préconise une connexion de 15 Mbits par seconde minimum).

Bien que des problèmes de latence apparaissent parfois en jeu, l’expérience globale reste très positive. Shadow permet bien à ses utilisateurs de jouer à des jeux récents et gourmands, que ce soit depuis un ordinateur portable, un Mac ou encore une tablette. Nous espérons que cela restera ainsi malgré la base de clients grandissante de Shadow.

N’oublions pas une des grandes forces de Shadow : l’utilisateur peut faire ce qu’il veut avec son PC Shadow, pas seulement jouer. Il n’est d’ailleurs pas rare que des utilisateurs exploitent le système Shadow pour bien d’autres raisons que le jeu (logiciels gourmands en ressources graphiques notamment) !

Du côté des inconvénients, certains types de jeux sont plus difficiles à adapter au cloud gaming notamment lorsque la connexion n’est pas parfaite. Ce sont les jeux les plus demandeurs en contrôles réactifs (encore plus lorsqu’il s’agit de jeux compétitifs) qui souffrent le plus de cette difficulté inhérente au cloud gaming.

A qui s’adresse Shadow ?

Le prix de Shadow peut être un frein, sauf si l’on considère qu’il s’agit de louer un ordinateur puissant et complet qui sera accessible à tout moment et de partout.

Ceux qui cherchent une solution qui leur permettra de jouer sans aucune limite (ni de temps, ni de jeux, mods, etc.) apprécieront ce que leur offre Shadow. Ils l’apprécieront encore plus s’ils recherchent une solution qui leur permette de ne pas faire que jouer. Dans ces conditions, le prix de Shadow devient plus intéressant étant donné les possibilités offertes.

Tester le service reste le meilleur moyen de s’assurer que vos connexions vous permettent de profiter du cloud gaming de Shadow. Heureusement, le fait que l’abonnement soit sans engagement vous laissera facilement y mettre un terme s’il n’est pas satisfaisant.